Labcoor accélère et adapte au contexte sanitaire actuel sa solution de sécurisation d’accès aux événements et sites sensibles

Dans le contexte sanitaire actuel, pas évident pour une start-up adressant le marché de l’événementiel de trouver des solutions pour passer le cap… Pas évident, mais pas impossible non plus, comme en témoignent les développements en cours de la société Labcoor, actuellement accompagnée par SQYCub et IncubAlliance. Start-up spécialisée dans la conception de dispositifs de sûreté dédiés aux manifestations sportives et culturelles, Labcoor a en effet décidé, plutôt que d’attendre la fin de l’orage, d’enrichir sa solution pour la rendre compatible dès cet été avec les attentes sanitaires des organisateurs d’événements. Un pari audacieux sur lequel Vincent Charpentier, Président de Labcoor, a accepté de revenir avec nous.

 

Pouvez-vous, en quelques mots, revenir sur l’origine de Labcoor et sur sa solution phare ?

Labcoor est née en janvier 2018 de la volonté d’une équipe de spécialistes en sûreté de simplifier, d’adapter et de renforcer les dispositifs de sûreté dédiés aux manifestations sportives et culturelles. Après une première levée de fonds réussie fin 2019, nous venions de lancer en début d’année la production de LabOne, notre solution de sécurisation mobile et sans contact permettant, lors d’événements sportifs ou culturels, de contrôler du public en masse – 4000 personnes par heure – sans contrainte de type fouille au corps ou ouverture de sacs. Evidemment, avec le confinement, cette production a été ralentie.

 

Vous vous retrouvez donc au chômage technique…

Oui et non, car nous avons immédiatement perçu que la dimension « sans contact » de notre solution constituait une importante valeur ajoutée dans le contexte de crise sanitaire que nous traversons. Nous avons donc décidé de travailler immédiatement sur l’adaptation de notre module LabOne et sur LabTwo, une nouvelle version de notre solution, enrichie de technologies nouvelles permettant d’adjoindre une dimension de surveillance sanitaire à notre produit. 

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur les nouvelles possibilités offertes par LabTwo?

Contrairement à LabOne qui se présente comme un sas mobile positionné à l’extérieur des lieux d’événements, LabTwo sera un dispositif mobile indoor qui pourra être installé en intérieur, dans le hall d’entrée des immeubles de bureaux ou dans les allées d’un parc expo par exemple. Par ailleurs, en plus de permettre, comme le LabOne, la détection sans contact d’armes ou d’explosifs, LabTwo sera en mesure de prendre la température corporelle de tout nouvel entrant, toujours sans contact grâce à un dispositif de caméras thermiques. Il constituera donc un outil de plus dans l’arsenal de lutte contre la propagation du Covid-19. Simple et modulable, il pourra être intégré dans un protocole global de surveillance des lieux de travail ou de certains événements, et ainsi faciliter une reprise d’activité. Enfin, les LabOne et LabTwo seront auto-désinfectables et proposeront produits et protocoles de désinfection autorisés et certifiés.

 

Quand pensez-vous être en mesure de commercialiser LabTwo ?

Dans la mesure où le gros du travail de développement a déjà été fait, nous envisageons d’être opérationnels dès le mois de septembre. Notre ambition est clairement d’accompagner la reprise du marché, et de proposer une solution adaptée et fiable le plus rapidement possible, afin de lutter contre la propagation du Covid19

 

Pour en savoir plus sur Labcoor : http://labcoor.com

contact@labcoor.com