Le succès au rendez-vous de la 1ère International Week d’IncubAlliance

18 start-up ont participé à la 1ère International Week co-organisée par IncubAlliance et Brightlands Innovation Factory du 24 au 28 avril 2017. Retour sur une semaine riche de rencontres et d’échanges.
Publiée le 01 juin 2017 par IncubAlliance

Poursuivant la dynamique engagée lors la signature le 25 janvier dernier de leur accord de partenariat, IncubAlliance et le Brightlands Innovation Factory ont organisé fin avril la première International Week à destination de leurs start-up respectives. Tenue pour moitié en France et pour moitié aux Pays-Bas, cette rencontre a permis à pas moins de 18 start-up françaises et hollandaises de se rencontrer, de partager des bonnes pratiques, de découvrir de nouveaux écosystèmes et, pour certaines, de nouer de nouveaux contacts avec de potentiels futurs partenaires ou clients. Une démarche originale largement plébiscitée qui a semble-t-il séduit les participants ! Retour sur les objectifs et principaux temps forts de cette première édition appelée à être renouvelée dans l’avenir.

A l’origine de cette première expérience : la volonté d’IncubAlliance de faciliter l’ouverture à l’international des start-up. « Les porteurs de projets français souffrent trop souvent d’une sorte de complexe à l’international qui les empêche de porter suffisamment tôt leur regard au-delà du marché franco-français. C’est pour remédier à cette situation et les aider à se positionner plus vite sur un marché plus large que nous avons décidé d’organiser cette International Week », explique François Many, directeur général adjoint d’IncubAlliance. Un événement qui s’inscrit clairement dans la politique d’ouverture engagée depuis plusieurs années par l’incubateur technologique du Campus Paris-Saclay.

Au programme de cette semaine d’échanges, des journées denses alternant visites, master class et moments de convivialité. « Avec nos partenaires de Brightlands, nous avons en effet voulu faire de cette semaine, non seulement un temps de formation, mais aussi et surtout un temps de rencontre et d’échange », indique François Many. Entre deux master class consacrées à la propriété intellectuelle puis à l’accès aux financements européens, les participants ont pu visiter le campus Paris-Saclay et celui de Brightlands Chemelot, rencontrer les représentants de grands comptes et s’affronter au bowling et au Laser Quest. « Nous avons même participé à une IncubBattle en Belgique que nous avons remportée », ajoute François Many.

Des moments de détente qui n’ont pas empêché les contacts stratégiques de se nouer comme en témoigne Emmanuel Thiery, l’un des participants côté français, co-fondateur et président de Biophénol, une start-up spécialisée dans la fabrication de produits chimiques à partir de déchets forestiers. « Partis pour mieux comprendre la culture hollandaise afin d’être en mesure de mieux négocier avec les potentiels partenaires que nous avions identifiés là-bas, nous sommes revenus avec des contacts solides pris auprès d’un centre technique de mise en échelle de procédés chimiques et d’un chercheur de l’université technologique de Delft dont les étudiants pourraient travailler sur nos problématiques en génie des procédés et génie chimique. Deux rencontres importantes qui devraient nous permettre d’accélérer notre développement ».

Forts de ce premier succès, les dirigeants d’IncubAlliance et de Brightlands Innovation Factory voudraient dans un avenir proche aller plus loin en développant des services de soft landing. « L’idée serait de créer un dispositif nous permettant d’accueillir pour des durées courtes des start-up étrangères en France et permettant en parallèle à nos start-up d’aller voir ce qui se passe chez nos voisins européens », explique François Many. Un pas de plus qui témoigne de la volonté d’IncubAlliance de répondre toujours mieux aux besoins de ses porteurs de projets. 

A propos d’IncubAlliance : http://www.incuballiance.fr

A propos de Brightlands Innovation Factory : https://brightlandsinnovationfactory.com

Suivez nous sur Twitter

pour plus de

proximité

précision contacts

passion