2 millions d’euros pour MirSense après un premier tour de table

MIRSENSE, start-up d’IncubAlliance spécialisée dans la conception de lasers pour l’infra-rouge moyen, utilisés notamment pour la spectrométrie, annonce le bouclage d’une première levée de fonds de deux millions d’euros.
Publiée le 05 avril 2018 par Amandine DEBLOUDTS

Tout juste deux ans après sa création, MirSense vient de boucler fin 2017 une première levée de fonds de 2 millions d’euros auprès de XAnge et de Supernova. Une nouvelle étape qui devrait permettre à la start-up passée par les rangs d’IncubAlliance d’accélérer son développement commercial et d’avancer dans la miniaturisation de son produit phare : des capteurs de gaz destinés à mesurer la qualité de l’air ou à l’amélioration des procédés industriels. Retour sur le long chemin déjà parcouru par la jeune start-up.

Spin-off du laboratoire industriel III-V Lab (Thalès, CEA-LETI, NOKIA), dirigée par deux docteurs en physique, Mathieu CARRAS et Mikael BRUN, MirSense a été créée en janvier 2015 avec l’ambition de rendre accessible aux industriels l’utilisation d’un laser semi-conducteur. « Notre produit principal consiste aujourd’hui en un module d’analyse multi-gaz, de la taille d’un paquet de cigarette, offrant des niveaux de détection très bas à des coûts jamais atteints », indique Mathieu CARRAS, président directeur de MirSense. Commercialisés depuis septembre 2017, ces capteurs sont notamment utilisés par les industriels pour le contrôle des émissions de gaz, la détection de substances dangereuses ou encore l’amélioration des procédés industriels.

Après plusieurs mois de discussion, MirSense vient d’annoncer avoir bouclé un premier tour de table fin 2017 pour un montant de deux millions d’euros auprès de XAnge, un fonds d’investisseurs en capital risque, et Supernova, spécialiste de l’investissement dans les start-up technologiques de rupture. Un soutien qui devrait permettre de nouvelles avancées dans la miniaturisation de la solution de détection des gaz de MirSense et l’accélération du développement commercial de la start-up. « Etre accompagnés d’investisseurs que nous considérons aujourd’hui comme des partenaires devrait par ailleurs nous aider à structurer notre projet de manière plus efficace », ajoute Mathieu CARRAS.

Si aujourd’hui les solutions de MirSense adressent principalement les marchés liés à la problématique environnementale, les perspectives de développement sont largement ouvertes. « Grâce à la miniaturisation de nos solutions et au maintien de coûts maitrisés, nous envisageons en effet d’atteindre des marchés de masse et pourquoi pas d’équiper un jour chaque véhicule de capteurs de mesure », conclut Mathieu CARRAS.

 

Pour en savoir plus sur MIRSENSE :

Articles connexes:

 
 
 
 
 
 
 
 

Suivez nous sur Twitter

pour plus de

proximité

précision contacts

passion